Under the Apple Tree est née de mon amour du travail bien fait, et du plaisir qu’éprouvent les futures mariées lorsqu’elles découvrent pour la première fois leur robe de mariée, qu’elles porteront pour l’un des plus beaux jours de leur vie.
Contribuer à cet évènement et gagner la confiance de ces femmes est pour moi la plus grande des récompenses.

Voilà pourquoi je tiens à vous expliquer comment une robe de mariée naît.

Lors de la rencontre avec la future mariée, nous discutons de ses envies, de ses projets pour ce jour si important.
Nous dressons une liste des critières à respecter, et ceux, au contraires, à bannir.
La future mariée essaie les robes des collections Under the Apple Tree, m’explique ce qu’elle aime, ce qu’elle imagine pour sa robe.
Grâce à cette liste, je réalise plusieurs croquis de LA robe. La future mariée pourra ensuite me dire si cela correspond à ce qu’elle a imaginé, et nous réglons les détails ensemble.
Nous prenons bien entendu toutes les mesures nécessaires à la réalisation de la robe.

Suite à la confirmation des croquis, nous choisissons ensemble les matières qui composeront la robe.
Nous choisissons les tissus et les matières parmi une selection adaptée au style de la robe : une dentelle Chantilly pour une robe romantique, une mousseline de soie pour une robe fluide et légère.

Ensuite, lors des 2 premiers essayages, la future mariée essaye une « toile » de sa future robe. Il s’agit d’un prototype de sa robe réalisé dans une toile de coton.
Ces toiles servent avant tout à réaliser d’éventuelles retouches de style, mais aussi de morphologie. Faut il recreuser le décolleté ? Rallonger une manche ?
A ce stade là toutes les modifications sont encore possibles puisque les matières définitives n’ont pas encore été coupées.

Lorsque toutes les modifications sont validées, il est grand temps d’essayer LA robe.
Au 3ème essayage, elle est très proche de la robe définitive, néanmoins le systeme de fermeture n’a pas encore été réalisé, l’ourlet non plus. Elle n’est pas encore doublée.
Certaines modifications sont encore possibles à ce moment là, un galon de dentelle le long du décolleté ou de l’ourlet par exemple ?

Au 4ème essayage, la robe est presque terminée. Les chaussures sont nécessaires car il faut régler l’ourlet et la traine à la bonne longueur pour ne pas marcher sur la robe le jour J.

Lors du dernier essayage, nous essayons pour la dernière fois cette robe qui a évolué lors de ces derniers essayages. Elle est enfin prête. Un dernier coup d’oeil sur les détails pratiques.
On s’entraine à marcher, à tourner, à s’asseoir bien entendu.
C’est ce jour là que je dis Au revoir à cette robe que j’ai chérie pendant plusieurs mois, avec un petit pincement au coeur, en ayant hâte de découvrir les photos du mariage quelques semaines plus tard !!

Voilà, vous savez tout sur la création d’une robe de mariée sur mesures !

Créations uniques et sur mesures à partir de 900 euros pour une robe courte, prix moyen pour une robe longue : entre 1800 et 2500 euros.